filtrer par

Partager

Accompagner le changement grâce au management visuel – Retour d’expérience

Accompagner le changement grâce au management visuel – Retour d’expérience

Nombre de cadres expérimentés se retrouvent face à ce constat : dans un monde professionnel de plus en plus complexe, la technique et la rigueur ne suffisent pas toujours à mener à bien les projets ou à piloter l’activité. Comment mobiliser les équipes au service de la réussite commune ? Cette question a amené Alexandre Zawadzki à suivre en 2015 la formation certifiante Black Belt LSS de CentraleSupélec Exed. Il revient aujourd’hui sur cette expérience et sur les changements induits dans sa vie professionnelle.

Visualiser le webinaire

Une formation adaptée aux enjeux de transformation des entreprises

Après une dizaine d’années d’activité durant lesquelles il  évolue de fonctions techniques vers des postes de chef de projet, Alexandre Zawadzki devient consultant Système d’Information logistique chez Total. « J’ai alors réalisé que parfois, même des projets bien ficelés n’aboutissent pas comme prévu. Comment limiter les réunions interminables et mails à répétition, sources de conflits et de perte d’efficacité ? Comment mieux accompagner le changement ? Ces interrogations m’ont conduit à rechercher un cursus de formation continue en excellence opérationnelle » explique-t-il.

De janvier à mars 2015, Alexandre suit le parcours de formation Exec certificate BB Lean Six Sigma proposé par CentraleSupélec Exed, tout en menant parallèlement son activité professionnelle : « le cursus se déroule sur la durée, ce qui permet une mise en pratique quasiment au jour le jour. J’ai ainsi pu appliquer mes nouveaux acquis au projet d’optimisation du transport maritime que je menais alors pour Total ».

Le dernier module de formation est dédié au développement personnel en tant que leader d’équipe. « Suite à cette formation, j’ai trouvé un vrai sens à la gestion de projets, j’ai  redéfini mon rôle de manager. En agissant sur la collaboration humaine au sein de l’entreprise, on réussit à co-construire des solutions vraiment efficaces » indique Alexandre Zawadzki.

Le management visuel au quotidien

Principal support du Lean, le management visuel est fondé sur l’idée qu’une image, un schéma ou un dessin s’avèrent souvent beaucoup plus efficaces que la parole ou le texte écrit.  Plus synthétique, moins sujet à interprétation, le visuel présente aussi l’avantage d’être compris immédiatement et mieux mémorisé.

Grâce à un ensemble d’affichages situés stratégiquement au sein de l’entreprise, la communication visuelle est largement partagée et aisément actualisée au fur et mesure des évolutions. Les panneaux revêtent des formes très diverses et peuvent mettre en avant des indicateurs quantitatifs ou qualitatifs, le suivi des actions ou encore les différents jalons d’un projet.

L’idéal est d’encourager chaque équipe à se créer son univers visuel et à choisir la forme la mieux adaptée : mind mapping, tableau de post-it, Kanban…  Un rituel peut ensuite se créer lors de la mise à jour quotidienne autour de cet élément d’affichage commun.

Aujourd’hui, Alexandre développe sa propre société de conseil en management, il est donc amené à implémenter ce type de méthode au sein d’organisations variées.  « C’est un outil très puissant, qui induit rapidement un changement de paradigme. Ce n’est plus le manager qui décide d’affecter telle ou telle tâche à tel opérateur. On part des tâches du jour et des personnes présentes. Ensuite, chacun s’engage, en interaction avec les autres. Et ça change tout ! » détaille-t-il. Cela fonctionne dans l’industrie comme dans les services. Ainsi, au sein d’une SSII, chaque matin, toute l’équipe de développeurs évalue les temps de traitement pour chaque demande client et se répartit le travail en toute autonomie. Le suivi s’effectue sur un tableau unique, disponible pour tous, en continu.

« Implication des équipes, transparence des informations, mise en dynamique : les atouts du management visuel sont nombreux et peuvent bénéficier à toute typologie de métiers et de projets » conclue l’entrepreneur.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Skip to content