filtrer par

Partager

« La cybersécurité : une discipline transversale, qui impacte tous les étages de l’entreprise »

« La cybersécurité : une discipline transversale, qui impacte tous les étages de l’entreprise »

L’information et les données sont devenues des actifs stratégiques vulnérables pour les entreprises. La cybersécurité prend aujourd’hui une place très importante et nécessite de réelles réflexions et actions. Quels sont les enjeux liés à la cybersécurité, comment les entreprises réagissent-elles et quels sont les pré-requis pour se former à ce domaine ? Romain Hennion, responsable pédagogique cybersécurité à Centrale Supélec, nous répond.

« La cybersécurité : une discipline transversale, qui impacte tous les étages de l’entreprise »

3 questions à Romain Hennion, Responsable pédagogique cybersécurité et Directeur Général Délégué à CentraleSupélec Exed

Quels sont aujourd’hui les principaux enjeux liés à la cybersécurité pour les grandes organisations ?
On constate une évolution très nette de la discipline. Il y a une dizaine d’années, celle-ci n’existait pas. On parlait certes de la sécurité de l’information, mais généralement de façon technique et pas encore de cybersécurité, qui est la protection de l’information gérée par tout système d’information (serveurs, réseau, informatique de gestion, etc.). Or, depuis le RGPD, on note une vraie prise de conscience des Directions Générales et des fonctions métier des entreprises. Celles-ci s’emparent du sujet, c’est une nouveauté qui s’inscrit dans une démarche beaucoup plus globale de gouvernance des systèmes d’information. Tout le monde comprend aujourd’hui que si les systèmes d’information se bloquent, c’est l’ensemble de la chaine de valeur de l’entreprise qui est alors à l’arrêt. Pour une organisation, l’information est ainsi devenue l’un de ses actifs les plus critiques et stratégiques.

La cybersécurité a-t-elle également changé selon-vous, la stratégie de la DSI et plus globalement celle de l’entreprise…
Il y a 10 ans, un DSI parlait en effet de bande passante et réseau, aujourd’hui il parle parts de marché et time-to-market. Avec les enjeux liés à la cybersécurité, l’informatique est désormais au service du métier de l’entreprise, et non l’inverse, comme ça pouvait être le cas auparavant. On est bien dans une logique de gouvernance : la direction générale s’intéresse de près à la manière dont tout cela est articulé. Tout le monde prend ainsi conscience de l’importance de la cybersécurité. De fait, une fuite de données peut avoir un impact très négatif sur la réputation de l’entreprise, ainsi qu’en termes financiers avec les amendes liées au RGPD.

Faut-il nécessairement être un ingénieur en informatique pour être formé à la cybersécurité ?
Absolument pas. En réalité, il y a trois façons complémentaires d’aborder cette discipline : sous un angle strictement technique, juridique ou enfin organisationnel (avec norme ISO 27001 notamment). La cybersécurité a de plus en plus des problématiques fonctionnelles et métiers, c’est une discipline très transversale, qui impacte tous les étages de l’entreprise.
Je le constate concrètement avec les publics très divers qui suivent nos cursus cybersécurité à CentraleSupélec Exed. Ces formations attirent aussi bien des consultants, des futurs responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI), que des spécialistes RH, marketing, ou encore des avocats.

 

En savoir plus sur le Mastère Spécialisé® Cybersécurité

En savoir plus sur l’Executive Certificate Cybersécurité

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Aller au contenu principal