filtrer par

Partager

LES ENTREPRISES ONT TOUT INTÉRÊT À INVESTIR DANS LE BIG DATA

LES ENTREPRISES ONT TOUT INTÉRÊT À INVESTIR DANS LE BIG DATA

Marie-Aude Aufaure est responsable de l’executive certificate « Big Data pour l’entreprise numérique » à CentraleSupélec. Elle explique la chance que représente le Big Data pour les entreprises et sa valeur ajoutée.

Que représente aujourd’hui le Big Data dans les entreprises ?
L’arrivée du Big Data nécessite de repenser complètement les modèles économiques et les architectures des systèmes d’information. Cette évolution nécessite de mettre en place des équipes pluridisciplinaires qui vont intégrer la transformation digitale dans l’entreprise.

Pourquoi avoir créé ce programme en particulier ?
Chez CentraleSupélec, nous avons déjà une offre en système d’information assez large et c’est une évolution naturelle de prendre en compte toute la problématique des Big Data. Notre traitement sur un aspect à la fois technique et business va permettre à nos étudiants de gérer un projet Big Data et le mettre en œuvre. Cette vision d’ensemble est une vraie valeur ajoutée de ce certificat.

A quelles attentes, contextes et besoins économiques répond-il ?
Les entreprises manquent de compétences dans ce domaine au point que cela devient une barrière à l’adoption de ces technologies qui peuvent pourtant apporter de vrais avantages compétitifs. Les entreprises ont donc tout intérêt à investir massivement dans la formation Big Data.

Quel public visez-vous ?
Nous visons une cible très large qui va des cadres dirigeants aux chefs de projets, les managers de systèmes d’information, les ingénieurs de recherche et développement, les experts métiers, les consultants techniques, etc.

Quels sont les objectifs de vos participants ?
Ils sont assez différents. Soit c’est une entreprise qui veut se réorienter vers les Big Data ou pour qui les Big Data deviennent importants, ce qui nécessite de se former. Ce sont aussi des personnes spécialisées dans un domaine et qui ont besoin d’intégrer la Big Data dans leurs compétences.

Quelles sont les particularités du programme ?
Ce certificat est tout jeune. La première édition commence en juin. Du coup, nous avons pensé ce programme en abordant à la fois les aspects non-techniques et techniques. Pour la partie non-technique, on retrouve tout ce qui concerne les enjeux des Big Data : les cas d’usage, la stratégie d’entreprise, une partie juridique ainsi tout ce qui a trait au cadrage et management de projets. La partie technique balaie l’ensemble en s’intéressant au stockage des données, aux traitements distribués et tout ce qui est gestion de flux. Les étudiants peuvent choisir de ne suivre que les modules techniques ou ceux non-techniques.

Comment se déroule la formation ?
C’est une formation certifiante de 20 jours étalés sur 6 mois. Les étudiants se retrouvent pour des sessions de 2/3 jours une fois par mois dans un petit groupe de 12 personnes, afin de favoriser l’interaction avec les intervenants mais aussi entre eux. Le certificat se termine par la soutenance d’un mémoire. La prochaine session commence le 1er juin et se termine le 15 décembre. Une autre session est prévue début 2016.

Quelle est la part des intervenants : professionnels vs professeurs ?
On a autant de professionnels que de professeurs. Il y a un consultant en stratégie d’entreprise, un avocat qui intervient sur la partie juridique, des spécialistes de l’industrie sur les traitements distribués, et également des professionnels sur le module mise en œuvre de projets. Pour ce qui concerne les parties analyse et stockage de données, ce sont des professeurs. Nous avons aussi des retours d’expérience d’industriels sur des projets Big Data mis en œuvre dans leurs entreprises.

Propos recueillis par Alexandre Bardyguine | 20/04/2015 | www.cursuspro.com

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Skip to content