filtrer par

Partager

L’usine 4.0 : Une usine intelligente à l’heure de l’industrie 4.0

L’usine 4.0 : Une usine intelligente à l’heure de l’industrie 4.0

La 4e révolution industrielle est en marche. Pour améliorer leur productivité et rester compétitifs, les acteurs industriels doivent entreprendre leur mue vers l’Industrie 4.0. C’est une transformation complexe qui doit se faire progressivement et nécessite une démarche structurée axée sur un apport de valeur ajoutée pour l’entreprise.

Réussir sa mutation vers l’Industrie 4.0

En intégrant les technologies embarquées de l’Industrie 4.0, l’usine gagne en agilité et en compétitivité. Dès lors, comment réussir ce virage vers l’industrie 4.0 ?

 

La 4e révolution industrielle est en marche. Cobot, robot, Intelligence Artificielle, réalité augmentée… ces nouvelles technologies investissent toute la chaîne de valeur pour créer une usine plus autonome, interconnectée, intelligente.

Complexe, cette mutation vers l’Industrie 4.0 implique une démarche progressive sur plusieurs années. Avant d’engager toute transformation, l’entreprise doit identifier ses besoins opérationnels et s’interroger sur sa maturité et ses motivations. Elle doit aussi analyser ses processus opérationnels existants afin d’éliminer toute étape inutile et sans valeur ajoutée. « Certaines entreprises investissent lourdement dans de nouvelles technologies alors qu’une optimisation de leurs outils et process existants suffirait pour améliorer leur performance » précise Alain Patchong, responsable pédagogique des Master Class Industrie 4.0 à CentraleSupélec Exed, Fondateur de Plateforme France Industrie 4.0 et CEO de DILLYGENCE qui accompagne les entreprises vers l’Industrie 4.0.

Deuxième étape : mettre en place des facilitateurs « enablers » c’est-à-dire une organisation, une feuille de route et des équipes compétentes. Les ressources 4.0 étant rares, mieux vaut former une ressource interne qui maîtrise bien son métier et les besoins de son entreprise, que de faire appel à un expert externe en IA. Elle sera plus apte à piloter les changements. Vient ensuite la phase de Test, Learn and Scale-up. L’objectif ? Expérimenter rapidement les solutions sur des zones spécifiques de l’usine, avant de les déployer à plus grande échelle en cas de succès. « Adopter un esprit start-up est clé pour réussir car les technologies introduisent des ruptures majeures par rapport aux méthodes habituelles de travail, souligne Alain Patchong. Une fois en place, l’industrie 4.0 génère des gains rapides et significatifs. A l’instar de ce client chez qui nous avons installé des caméras utilisant des algorithmes d’IA pour contrôler la qualité d’un process. Plus précis, cet œil artificiel fait deux fois moins d’erreur que l’œil humain ! »

 

« La finalité de l’industrie 4.0 n’est pas de produire plus, mais plus intelligemment afin de mieux répondre aux attentes de plus en plus personnalisées des clients. » Alain Patchong, responsable pédagogique des Master Class Industrie 4.0 à CentraleSupélec Exed, Fondateur de Plateforme France Industrie 4.0 et CEO de DILLYGENCE

 


Vous êtes intéressés par cette thématique ?

Découvrez nos Master Class Industrie 4.0

 


Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre projet de formation ?
Contactez-nous :

+33 (0) 1 75 31 75 00
info.exed@centralesupelec.fr

Vous souhaitez former vos collaborateurs ? Découvrez notre solution Intra-entreprise
Contactez-nous :

+33 (0)1 75 31 64 01
intra.exed@centralesupelec.fr

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Aller au contenu principal