filtrer par

Partager

Nouvelles technologies, nouvelles opportunités

Nouvelles technologies, nouvelles opportunités

Les nouvelles technologies révolutionnent en profondeur nos modes de travail. Elles se positionnent désormais au cœur des stratégies d’entrepriseoffrant des opportunités nouvelles en termes de performance, de rapidité et de souplesse. Lcapacité des organisations à se saisir de ces enjeux sera la clé de leur succès. 

Venez découvrir nos formations en lien avec les nouvelles technologies :

Chief Digital Oficer et Digital Champion
Big Data pour l’entreprise numérique
Intelligence Artificielle Science des données
Cloud Computing
Architecture des systèmes d’informations
Blockchain
Objets Connectés
Cybersécurité

Nouvelles technologies, nouvelles opportunités

 

Les mutations technologiques s’accélèrent et sont la source de comportements nouveaux et de possibilités inédites jusqu’alors. Dans ce contexte, l’innovation devient une question de survie économique mais c’est avant tout l’opportunité de gagner en flexibilité et en compétitivité. 

 

La numérisation s’accélère et gagne les services

Grâce aux smartphones, nous sommes tous connectés en temps réel à internet où que nous soyons. Cela génère de nouvelles exigences en termes de rapiditéd’accessibilité à l’information et de processus d’achat.  

Aujourd’hui, tous les secteurs sont concernés. Même dans le domaine très sensible de la banque, les Fintechs bousculent les grands acteurs en proposant un meilleur « onboarding » des clients, c’està-dire une fluidité d’utilisation telle qu’elle leur permet de séduire très vite de nouveaux usagers. Ainsi la banque mobile N26 promet à ses futurs clients une ouverture de compte depuis un téléphone ou un ordinateur en 8 minutes seulement, « sans paperasse et sans frais » ! Les gros établissements financiers réagissent en rachetant des startups ou en créant leur propre structure comme la Société Générale l’a fait avec Boursorama. 

Autre innovation majeure : le concept très prometteur de la blockchain permet de stocker des informations cryptées de manière sécurisée et transparente à la fois grâce à son architecture décentralisée. Chacun peut ainsi vérifier la validité de la chaîne. Le bitcoin est l’application la plus célèbre de ce principe mais d’autres cas d’usage concernent la traçabilité des produits et des aliments ou encore le déclenchement automatique de flux financiers à partir de « smart contracts », programmes s’apparentant à des contrats approuvés au préalable par les différentes parties prenantes. Le secteur juridique et celui des assurances devraient bénéficier de ces nouvelles possibilités dans les années à venir. 

 

 « Les modèles économiques basés sur la big data comme les plateformes de mise en relation se généralisent dans les services et viennent transformer les usages. »

Guillaume Plouin*

   

La 4e révolution industrielle en marche

Le monde de l’industrie est également fortement impacté : grâce à la robotisation et surtout à l’intelligence artificielle, les gains de productivité s’accélèrent. Big data et objets connectés permettent d’optimiser les processus et de travailler sur la maintenance prédictive, même à distance. Il est ainsi possible de commander les pièces nécessaires un peu à l’avance, sans devoir stocker l’ensemble des références.  

Dans les usines, grâce à la conjugaison de plusieurs innovations comme les robots collaboratifs, l’Intelligence Artificielle, la réalité augmentée ou encore l’Internet des objets, les machines peuvent désormais communiquer avec des systèmes d’information en temps réel. Alliés à la puissance de la « big data » », ces systèmes offrent donc la capacité de faire circuler d’énormes quantités de données et de transmettre la bonne information au bon moment. Les stocks, les consommations d’énergie et de matières premières ainsi que de consommables sont optimisés, la compétitivité s’améliore. 

 

La déferlante du cloud

De plus, les technologies du cloud se généralisent très vite, offrant aux systèmes d’informations la possibilité de monter en puissance facilement dès que nécessaire : c’est le « scale », particulièrement apprécié par les start-ups et les PME. Avec un investissement limité, même les structures de taille relativement petite peuvent bénéficier des possibilités induites par le cloud en matière de fluidité et de souplesse. 

 

« La rupture est de taille : il ne s’agit plus de dématérialiser des procédés pré-existants.
Désormais les innovations numériques engendrent de nouveaux besoins et de nouveaux fonctionnements ».

Guillaume Plouin*

 

Au sein d’un écosystème en pleine mutation, les entreprises se retrouvent face à de nombreux défis pour utiliser au mieux les nouvelles technologies. Seules les organisations réussissant à mobiliser une forte capacité d’innovation pourront durablement améliorer leurs performances et s’adapter avec succès au monde futur.  

 

*Auteur, conférencier, expert des usages numériques. 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Aller au contenu principal