Trouvez votre prochaine formation en un clin d'œil !
Trouver ma formation
Je veux me former en
sélectionner
Gestion des Hommes
IT & Digital
Management de projets
Processus d'innovation
Stratégie et organisation des entreprises
Technologies & Systèmes
?
Dans quel domaine ?
et plus précisément en
sélectionner
?
Dans quel sous domaine ?
Automatique, Signaux
Cloud Computing
Cybersécurité
Data Science & Intelligence Artificielle
Electronique de puissance
Electronique et instrumentation
Energie électrique et thermique
Industrie 4.0
Ingénierie Durable
Ingénierie Systèmes
Leadership d'équipe & développement personnel
Lean Management
Lean Six Sigma
Management de Projets
Manager dans un monde VUCA
Mécanique
Modern IT
Négociation
Processus d'innovation
Risk Management
Souveraineté
Supply Chain Management
Télécommunications
grâce à une
sélectionner
?
Quel type de formation ?
Formation certifiante
Formation diplômante
Certificat d'établissement
Formation courte
DécouvrIR les formations
Article

Les éco-constructions, une solution pour un aménagement écologique

Adopter les principes de l’éco-construction est une nécessité autant qu’un défi à relever pour réussir la transformation écologique. Choix des matériaux, de l’emplacement, équipements du logement, mais aussi gestion de l’énergie sur un chantier… Ce sont autant d’étapes et de méthodes à réinventer pour diminuer l’impact carbone du secteur du bâtiment. Le Mastère Spécialisé® Aménager et Construire pour la Transition Écologique forme les professionnels qui vont imaginer les nouvelles stratégies d’aménagement et de construction durable. Explications.

Contexte : les enjeux de l’aménagement urbain et de la construction durable pour accompagner la transformation écologique

En France, le secteur du bâtiment a un lourd impact environnemental. Il représente 43 % des consommations énergétiques annuelles du pays et génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (selon le ministère de la Transition écologique et la Cohésion des territoires). L’éco-construction – ou écoconstruction – est l’une des solutions engagées pour faire baisser ces chiffres, en poursuivant trois objectifs :

  • La réduction de la consommation d’énergie des bâtiments ;
  • La baisse de leur empreinte carbone ;
  • L’allègement des coûts liés à l’énergie.

La construction responsable est nécessaire, dès aujourd’hui, pour atteindre la neutralité carbone envisagée pour 2050 en France selon le Plan Climat. Elle concerne tous les types de bâtiments neufs, du logement collectif à la maison individuelle en passant par l’entreprise. Pour l’ancien, ce sont les travaux de rénovation énergétique qui permettent d’améliorer les performances des constructions. Cela vaut pour les maisons anciennes et mal isolées, considérées comme des passoires thermiques.

Pour les professionnels du BTP, les enjeux résident dans l’adoption de nouvelles méthodes de conception moins énergivores et plus vertueuses. Il s’agit aussi de réussir à combiner tous les facteurs qui impactent l’environnement en trouvant des solutions adaptées et en mobilisant de nouvelles compétences.

Éco-construction : définition et avantages

Qu’est-ce que l’éco-construction (ou écoconstruction) ?

L’écoconstruction désigne toutes les méthodes respectueuses de l’environnement et du confort des occupants des bâtiments, utilisées dans le BTP. Aussi ce principe s’applique-t-il à de nombreux aspects :

  • L’utilisation de matériaux biosourcés et recyclables, issus de ressources naturelles ou du recyclage, si possible en local ;
  • La gestion de l’énergie et des déchets sur le chantier ;
  • L’emplacement des constructions et leur orientation.

Il ne s’agit plus seulement d’ériger des immeubles ou des maisons, mais de réfléchir bien en amont en fonction de leurs répercussions sur l’environnement. L’objectif est d’obtenir le bâtiment avec l’impact le plus faible possible, dès sa conception et pendant son cycle de vie. L’éco-construction prévoit également le choix d’équipements performants et économes à l’intérieur de chaque logement ou entreprise.

Des avantages écologiques et économiques

Le développement de l’écoconstruction comporte des avantages évidents pour l’écologie :

  • Des travaux moins polluants ;
  • La baisse des émissions de gaz à effet de serre ;
  • Des constructions moins énergivores ;
  • Un territoire propice au développement durable et avec une meilleure qualité de vie en toute saison.

Une construction responsable, ce sont également des atouts économiques :

  • Le recours à des ressources et à des entreprises locales ;
  • Une consommation d’énergie moins élevée et moins coûteuse.

Les principes de l’éco-construction : gestion des déchets, matériaux durables…

Les matériaux

Un projet de construction responsable implique l’utilisation de matériaux biosourcés, recyclés et/ou recyclables, sans conséquences néfastes ni pour la planète ni pour la santé. Et si possible, en faisant appel à des entreprises locales. Ainsi, la terre crue, le bois, la ouate de cellulose, le chanvre, le lin, le liège et la paille cochent les critères de l’éco-construction. En plus d’être issus de ressources naturelles ou du recyclage, ces matériaux affichent des performances thermiques intéressantes pour l’isolation d’un bâtiment éco-construit. En aménagement intérieur, il est également possible d’appliquer des peintures écologiques, sans solvants, qui préservent la qualité de l’air.

Les déchets

La gestion des déchets du BTP est un autre impératif de l’écoconstruction, dont la responsabilité est partagée entre le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre. Les objectifs sont autant de réduire le volume de détritus produits que de tendre vers plus de valorisation. Il est ainsi possible de mettre en place des actions concrètes telles que le tri différencié (7 flux), la réutilisation sur site, et le recours à des plateformes de recyclage locales. Le recours à des matériaux biosourcés et recyclables contribue aussi à ce point, en évitant les matières dangereuses et les produits polluants.

L’implantation des constructions

Répondre aux critères de l’écoconstruction implique de choisir soigneusement l’emplacement du futur bâtiment ou de la future maison.

  • Cela suppose tout d’abord de tenir compte des contraintes environnementales locales : la construction doit s’intégrer au terrain tout en préservant au maximum l’écosystème.
  • Une conception bioclimatique permet de tirer parti de l’environnement en toute saison : l’orientation des fenêtres selon l’ensoleillement, par exemple.
  • Selon le climat local, les besoins en isolation de la maison ou de l’immeuble sont variables. Ce critère doit aussi être rigoureusement étudié.

Les économies d’eau et d’énergie

En écoconstruction, ces économies sont à prendre en compte à court et long terme. Elles doivent être envisagées pendant les travaux mais aussi pour le quotidien des futurs occupants d’une maison ou d’un immeuble. Sur un chantier, une entreprise peut par exemple privilégier des outils et appareils basse consommation et réguler son utilisation de l’électricité. Il est aussi possible d’équiper la base vie selon les mêmes critères qu’un bâtiment durable : chauffage basse conso, récupération d’eau, etc.

L’équipement : quid du chauffage, de l’électricité et de l’eau ?

Pendant la phase de construction, la mise en place d’équipements performants contribue à réduire l’impact environnemental du bâtiment sur le long terme. Ainsi, le système de chauffage, la ventilation, la production d’eau et l’électricité sont autant de points clés de l’éco-construction.

Plusieurs actions permettent de répondre aux exigences d’une construction plus responsable.

  • Miser sur les énergies renouvelables comme l’énergie solaire, la géothermique (pompe à chaleur), l’utilisation du bois, etc.
  • Concevoir une isolation performante et de qualité en partant du principe que toutes les parois d’une construction doivent être soigneusement isolées. Cela inclut les murs, la toiture, mais aussi les vitres. Ici, les isolants doivent également être biosourcés.
  • Mettre en place un dispositif pour économiser et récupérer l’eau : un récupérateur d’eau de pluie par exemple.
  • Soigner la ventilation avec une VMC (ventilation mécanique contrôle) simple flux ou double flux.

L’éco-construction, un procédé encadré

La réglementation environnementale 2020 (RE 2020)

Depuis le 1er janvier 2022, les constructions neuves doivent respecter la RE 2020, qui succède à la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Cette norme, qui s’applique aux maisons, aux logements collectifs mais aussi aux entreprises et aux écoles, doit permettre d’atteindre trois objectifs :

  • L’amélioration de la performance énergétique (et la baisse des coûts de consommation d’énergie) ;
  • La baisse de l’empreinte carbone des constructions pendant tout leur cycle de vie ;
  • L’optimisation du confort en été.

La RE 2020 fixe ainsi des critères chiffrés à ne pas dépasser en vue d’une construction durable.

La norme ISO 15392:2019

Cette norme internationale concerne le développement durable dans les bâtiments et ouvrages de génie civil. Elle décrit les principes de l’éco-construction, que chaque partie prenante d’un projet peut appliquer, de l’industrie du BTP au consommateur final.

Quelle formation propose CentraleSupélec Exed ?

La transformation écologique impose des objectifs environnementaux et sociétaux. Pour les atteindre dans le domaine du bâtiment et de la construction, des nouvelles stratégies, techniques et méthodes de travail sont nécessaires. Le Mastère Spécialisé® Aménager et Construire pour la Transition Écologique forme aux métiers et aux enjeux de la construction durable, de l’urbanisme à l’aménagement.

La formation s’adresse aux jeunes diplômés et aux jeunes professionnels, plus particulièrement issus des domaines du génie civil, de l’architecture et de l’immobilier, souhaitant apporter leur pierre à l’édifice de l’éco-construction. Au programme : les grands principes de la construction mais aussi l’ingénierie de l’environnement, les réglementations, les techniques en lien avec le développement durable ou encore le risque climatique.


 https://www.ecologie.gouv.fr/construction-et-performance-environnementale-du-batiment

Aller au contenu principal