Trouvez votre prochaine formation en un clin d'œil !
Trouver ma formation
Je veux me former en
sélectionner
Gestion des Hommes
IT & Digital
Management de projets
Processus d'innovation
Stratégie et organisation des entreprises
Technologies & Systèmes
?
Dans quel domaine ?
et plus précisément en
sélectionner
?
Dans quel sous domaine ?
Automatique, Signaux
Cloud Computing
Cybersécurité
Data Science & Intelligence Artificielle
Electronique de puissance
Electronique et instrumentation
Energie électrique et thermique
Industrie 4.0
Ingénierie Durable
Ingénierie Systèmes
Leadership d'équipe & développement personnel
Lean Management
Lean Six Sigma
Management de Projets
Manager dans un monde VUCA
Mécanique
Modern IT
Négociation
Processus d'innovation
Risk Management
Souveraineté
Supply Chain Management
Télécommunications
grâce à une
sélectionner
?
Quel type de formation ?
Formation certifiante
Formation diplômante
Certificat d'établissement
Formation courte
DécouvrIR les formations
Article

Comment manager les scientifiques et les chercheurs ?

Les méthodes de management classiques sont-elles efficaces pour gérer une équipe de recherche ? Oui mais elles ne sont pas toujours suffisantes. Pour les managers, l’enjeu consiste à combiner les compétences d’un chef d’équipe et de solides notions scientifiques. Cela nécessite une connaissance approfondie de l’activité de recherche ainsi qu’une capacité à répondre aux besoins spécifiques des collaborateurs. Le Mastère Spécialisé® Technologie et Management de CentraleSupélec Exed forme les futurs managers d’équipes de recherche : la formation leur permet d’acquérir les fondamentaux des métiers des sciences pour emporter l’adhésion de leur groupe.

Les spécificités de l’activité Recherche

Pour mener à bien leurs missions, les managers doivent tenir compte de toutes les particularités des métiers de la recherche et des sciences : omniprésence des innovations, niveau d’expertise des professionnels, gestion des individualités et des résultats, financement des projets, etc.

L’innovation

Les activités de recherche sont soumises à la constante évolution des sciences, au progrès technologique et à l’innovation. Un domaine par définition toujours en mouvement, qui nécessite une adaptabilité à toute épreuve pour les équipes comme pour les managers. Cela suppose de pouvoir travailler dans un environnement propice à la créativité, en anticipant et en suivant les innovations.

Le niveau de diplôme

Les membres d’une équipe scientifique affichent un haut niveau de qualification : au moins 5 ans d’études pour un ingénieur et 8 ans pour un chercheur qui a obtenu un doctorat. Il s’agit d’une autre spécificité des métiers de la recherche que les managers doivent parvenir à gérer, avec un niveau d’études parfois inférieur.

Le financement des projets

Selon l’organisation de l’entreprise ou du service de recherche, la question du financement des projets est plus ou moins importante. L’autonomie des chercheurs peut être directement liée aux moyens dont ils disposent et aux personnes qui ont obtenu les financements.

La gestion du résultat et de l’échec

Les activités de recherche se caractérisent aussi par un climat de doute et d’incertitude. Une équipe scientifique peut travailler longtemps sur un projet avant d’obtenir un résultat, ou même suivre une piste infructueuse. Là aussi, le rôle du directeur est crucial pour soutenir son équipe en cas de réussite ou d’échec.

Les individualités

Un ensemble de chercheurs n’est que rarement homogène. Il regroupe le plus souvent des professionnels avec des expertises distinctes et qui mènent leur carrière sur un plan individuel. C’est d’autant plus vrai que l’activité de recherche est un domaine particulièrement soumis à l’internationalisation. En effet, il n’est pas rare que les équipes soient composées de spécialistes de différents pays et de cultures variées.

Savoir répondre aux besoins des chercheurs et scientifiques

En raison des particularités de leurs domaines d’expertise et des mécanismes de leurs métiers, les scientifiques ne sont pas des salariés comme les autres. Leurs besoins en matière de travail, d’organisation et de gestion d’équipe sont eux aussi bien spécifiques.

L’autonomie opérationnelle et l’aide à la décision

Un chercheur ou un scientifique attend de son directeur qu’il puisse lui fournir un soutien, une aide à la décision dès lors qu’il en a besoin. Mais en réalité, un bon manager scientifique doit pratiquement se montrer invisible pour laisser œuvrer les chercheurs. Ce sont ces derniers qui possèdent l’expertise et les qualifications nécessaires pour mettre en œuvre des expériences et des projets. Aussi les managers doivent-ils réussir à gérer leurs groupes en leur laissant assez d’autonomie en matière d’organisation du travail et d’orientation stratégique. Une véritable question d’équilibre.

La reconnaissance individuelle

La reconnaissance du travail est un important facteur de motivation et encore plus pour les scientifiques. Dans un domaine comme la science, les chercheurs évaluent la qualité de leur travail ou d’un projet par rapport à leurs pairs : en fonction du nombre de publications de leurs travaux, par exemple. Ils doivent également se tenir informés des dernières innovations et évolutions technologiques. Or, au sein d’une équipe et d’une entreprise « classique », les moyens de reconnaissance sont différents : formation, augmentation, etc. Le manager doit être capable de combiner les moyens dont il dispose et les aspirations de ses collaborateurs pour leur offrir une reconnaissance individuelle.

La cohésion d’équipe

Le manager doit réussir à gérer un groupe hétérogène avec de fortes individualités et parfois des disparités culturelles. Ainsi, les méthodes de management basées sur la responsabilisation et la confiance permettent de développer l’esprit d’équipe dans un service de recherche. En parallèle, il appartient au directeur de tenir compte des valeurs et des différences de perception, a fortiori dans un groupe international. Il est de son ressort de fixer des repères et de prévenir les incompréhensions.

L’affectation des ressources

Les chercheurs ont besoin de ressources financières pour mener à bien leurs projets. Or, le pilotage des budgets est une autre composante des missions du manager d’un groupe de recherche : il doit attribuer les moyens à un chercheur et/ou à un projet de manière pertinente selon des choix stratégiques.  Cela peut générer des tensions voire des conflits que le directeur doit s’attendre à devoir résoudre.

La nécessité d’acquérir des bases scientifiques et technologiques solides

Le manager doit détenir non seulement des qualités de management mais aussi des connaissances dans le domaine scientifique. Cette double compétence lui permet d’agir en véritable chef d’orchestre en tenant compte des spécificités du métier de chercheur.

Une légitimité pour fédérer

Au sein d’une équipe, le manager est celui qui impose un cadre, qui insuffle la motivation et donne les directives. Mais il ne suffit pas de mettre en œuvre ces compétences ni de montrer son titre de directeur pour fédérer des chercheurs. En effet, ces derniers reconnaissent le leadership par la compétence professionnelle. Détenir de solides connaissances en matière de sciences et de technologies est indispensable pour permettre au manager d’asseoir sa crédibilité et sa légitimité auprès de ses collaborateurs. Il peut ainsi remporter leur adhésion plus aisément.

Prendre des décisions éclairées

Même si les équipes de chercheurs sont capables de choisir des orientations stratégiques en toute autonomie, le rôle du manager reste de donner un cap à ses collaborateurs. Grâce à des connaissances avancées, un directeur peut définir des priorités, guider un projet et attribuer des ressources de manière pertinente.

Anticiper et encourager les innovations

Connaître les fondamentaux de la science permet de réaliser une veille technologique. Celle-ci se révèle indispensable au travail du manager d’une équipe de recherche. Être au fait des dernières innovations et avancées technologiques est le meilleur moyen de guider les experts vers de nouvelles opportunités et solutions.

Assurer le recrutement

La gestion du personnel fait aussi partie du travail du manager. Avoir des connaissances en matière de sciences et de nouvelles technologies est essentiel pour assurer le recrutement au sein d’un groupe. Cela permet de mieux évaluer les compétences et les qualifications des candidats à un emploi.

Mastère Spécialisé® Technologie et Management : la formation CentraleSupélec Exed

Les managers souhaitant s’orienter vers la gestion d’équipes dans les domaines des sciences et de la recherche doivent ajouter un enseignement scientifique à leurs qualifications. Le Mastère Spécialisé® Technologie et Management permet justement d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler avec un groupe de chercheurs.

Au programme de la formation : les sciences de l’ingénieur, les technologies numériques, l’intelligence artificielle ou encore l’innovation responsable. Accessible aux diplômés en management, commerce, économie et gestion, ce Mastère Spécialisé® offre des débouchés dans de nombreux secteurs et entreprises, de l’industrie aux nouvelles technologies.

Aller au contenu principal