filtrer par

Partager

La gestion des risques en entreprise : une vraie nécessité 

La gestion des risques en entreprise : une vraie nécessité 

Management des risques : plus que jamais d’actualité !

Classiques (techniques, technologiques, commerciaux…) ou émergents (réglementaires, environnementaux, informatiques…), de nombreux dangers pèsent sur l’activité de l’entreprise. A Rouen, l’incendie de l’usine Lubrizol rappelle l’importance de la gestion des risques. Formez-vous aux concepts et aux méthodes en vigueur pour garder tous les risques sous contrôle !

Management des risques : plus que jamais d’actualité !

L’incendie de Rouen du 26 septembre 2019, met en lumière la nécessaire gestion des risques d’occurrence d’un événement redouté : avant pour minimiser son occurrence, pendant pour limiter et contrôler son importance et après pour minimiser ses conséquences. L’effort nécessaire pour gérer les risques dans le temps renvoie au mythe de Sisyphe. Il faut anticiper, prévoir et mettre en place des solutions adéquates pour gérer à moyen et long terme les risques et s’éviter le calvaire de ce héros grec. Des formations existent pour former les équipes et maîtriser au mieux les aléas de votre activité.

Notre monde génère de plus en plus de risques, du fait de l’augmentation continue des flux d’énergie et de matière. En France, 500 000 installations sont classées pour la protection de l’environnement (ICPE). 1 379 présentent des « risques d’accidents majeurs impliquant des substances dangereuses » (sites Seveso). Pour réduire ces risques, il faut d’abord les identifier et les évaluer, que ceux-ci soient subis ou pris volontairement. Les nécessaires mesures de prévention (réduction de la vraisemblance de l’occurrence des scénarios d’accident) et de protection (réduction des conséquences de l’accident sur les biens, les personnes et l’environnement) doivent être garanties dans le temps et régulièrement mises à jour. Vient ensuite la gestion des risques résiduels, c’est-à-dire le maintien dans le temps du niveau de risque acceptable ou tolérable atteint : elle nécessite un suivi, un contrôle, mais aussi la prise d’assurance, c’est-à-dire la garantie d’être en mesure de financer les conséquences d’un accident.

Bien entendu, ce management des risques a un coût, qui à court-terme pèse sur les marges mais dont il ne faut pas faire l’économie en raison des pertes potentiellement catastrophiques à moyen et long-terme.

 

Sébastien Delmotte, expert en gestion des risques :

« L’actualité récente dénote un manque de culture
de la gestion des risques, tant du côté des industriels et
des politiques que de la société en général. »

 

Le management des risques doit être global

La réglementation impose de nombreuses normes aux entreprises. Celles-ci doivent évoluer pour faire face aux nouvelles menaces (cyber-attaques, notamment). Qu’ils soient externes ou internes à l’entreprise, les risques avérés ou identifiables doivent être maîtrisés pour garantir leur acceptabilité. La culture de la sécurité, c’est avant tout l’apprentissage du doute !

Sébastien Delmotte

« Il n’est pas raisonnable de piloter une gestion des risques uniquement par la réglementation.
Elle n’évolue pas en fonction des changements des environnements et de la société
mais seulement en fonction des accidents qui se produisent.
La réglementation est donc toujours en retard sur la réalité de risques nouveaux »

Quant à la gestion de la crise, elle doit être organisée et structurée avant l’occurrence de l’accident.

 

Des formations au management des risques utiles

En se formant au management des risques, les ingénieurs, responsables qualité et autres chefs de projet pourront acquérir les démarches, méthodes et outils nécessaires à un management global des risques (executive certificate de 16 jours). Les décideurs, quant à eux, sont invités à se former à la gouvernance par la maîtrise des risques (formation courte de 2 jours) pour intégrer la gestion des risques comme aide à la prise de décision et insuffler cette culture de la sécurité à leurs équipes.

 

En savoir plus

L’Executive certificate, c’est par ici :

EXPERT EN GESTION GLOBALE DES RISQUES

Du 18 mai 2020 au 8 mars 2021 (16 jours / 112 heures)

 

La formation courte, c’est par ici :

LA GOUVERNANCE PAR LA MAÎTRISE DES RISQUES

Du 16 au 17 septembre 2020 (2 jours / 14 heures)

 

Pour aller plus loin

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Aller au contenu principal